Alan Roura, le plus jeune concurrent de l’histoire du Vendée Globe est un Genevois de 23 ans. Passionné de voile et de grands larges depuis sa tendre enfance, il assouvit un rêve que d’autres n’ont réalisé que bien plus tard: s’attaquer à l’Everest des Mers, la course la plus dure du calendrier IMOCA, l’association qui gère les monocoques open de 60 pieds (18,28 m).

L’unique régatier suisse part pour plus de 3 mois de tour du monde à la voile en solitaire, traversant les mers les plus hostiles sans escale et sans assistance. Alan Roura n’a pas froid aux yeux. Aventurier des temps modernes, il est prêt à apprivoiser le grand large, à braver les caprices de la météo, mais aussi et surtout à oser le face à face avec lui-même, à l’instar de ses 28 concurrents…

Un formidable élan de soutien

Le seul fait de se présenter au départ de la course mythique le 6 novembre dernier est déjà un exploit. En effet, pas n’importe quel marin est « lâché » sur le VG. Il y a les qualifications, les courses à cumuler. Alan a justement plus de 60’000 miles nautiques à son actif, dont 20’000 en solitaire, après avoir participé à bon nombre de compétitions telles que la Route du Rhum, la Jacques Vabre ou encore la Mini Transat. Autant dire que, malgré son jeune âge, c’est un marin expérimenté. Mais il faut aussi avoir un bateau et organiser toute l’infrastructure nécessaire à la concrétisation d’un tel défi. Alan a réussi ce tour de force, avec le soutien de sa famille, d’amis, de bénévoles et bien sûr de sponsors, qu’on l’on pourrait ici qualifier de « mécènes » désireux de partager cette aventure avec lui. C’est le cas des propriétaires du bateau qui lui ont fait des conditions hors normes, de la Ville de Genève et de la Ville de Versoix, ainsi que du sponsor principal, La Fabrique de la famille Cornu, les industriels du village vaudois de Champagne. A noter que si les budgets sont colossaux, celui d’Alan est 30 à 40 fois moins élevé que ceux des grandes stars au départ.

La Fabrique, son bateau

La Fabrique, l’ex-bateau de Bernard Stamm, a été construit en 2000. « Même s’il est ancien, il reste extrêmement rapide et très fiable. Sur quatre mois de course, ce n’est pas une pointe de vitesse qui fera la différence », s’amuse Alan. Successeur d’une lignée de grands marins suisses, il a d’emblée enthousiasmé la société Cornu SA – également propriétaire des biscuits Roland – par sa jeunesse et son courage. Le partenariat ainsi conclu a permis de baptiser le bateau « La Fabrique », du nom du musée interactif de la boulangerie qu’elle a créé à Champagne dans le Nord Vaudois. Un espace qui présente de manière ludique l’histoire de la maison et la fabrication des divers produits, agrémenté d’un tea-room et d’un restaurant.

Alan Roura

La passion du grand large

Tout gosse, Alan a eu la chance de faire le tour du monde avec ses parents. Il a traversé l’Atlantique, les Caraïbes, le Pacifique, une merveilleuse école de la vie. A la fin du périple, il a 13 ans et nourrit déjà une passion pour le grand large. Lors de notre rencontre à Lorient, le jeune homme fait preuve d’une maturité impressionnante qui nous fait dire que la mer forge assurément les caractères et le sens humain. Sympathique et ouvert, le jeune marin séduit par sa décontraction naturelle, son enthousiasme et sa détermination. Il sait ce qu’il veut et ce défi en est la preuve. C’est un modèle de persévérance et de combativité. Comme dit Paulo Coelho: « Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible: c’est la peur d’échouer ». Alan n’a pas peur, bien au contraire, il sait que le fait de prendre le départ est déjà une victoire en soi. Son objectif : terminer le Vendée Globe et s’il peut laisser quelques concurrents derrière lui, ce sera déjà une belle réussite. Pour notre part, nous sommes convaincus qu’il possède toutes les qualités d’un grand champion et nous serons présents à son arrivée aux Sables d’Olonne aux alentours de la fin février.

Heureux d’avoir accompli une nouvelle grande étape de sa vie, il sera attendu par ses parents, ses amis venus partager avec lui ce grand moment de bonheur.

Editeur:

A à Z Editions
Rue de Lausanne 42
1201 Genève – Suisse
Tél: +41 22 906 77 77

Chef de produit:

Simon Berliere, sb@roadbook.ch
Tél: +41 22 906 77 70

Publicité:

A à Z Editions
Rue de Lausanne 42
1201 Genève – Suisse
Tél: +41 22 906 77 77

Adresse:

Roadbook Magazine Suisse
Rue de Lausanne 42
1201 Genève – Suisse
Tél: +41 22 906 77 77
info@roadbook.ch

© 2016 Roadbook Magazine. | Site web Debray / Huit/Onze